Browse images and videos on Instagram. Find out Most Popular Hashtags and Users.Picgra
  1. Homepage
  2. @gun.cuisine
GÙN CUISINE (@gun.cuisine) Instagram Profile Photo gun.cuisine
Fullname

GÙN CUISINE

Bio Tribulations d’un étudiant d’AgroParisTech. Écrire un livre. Découvrir les tables possédant leur potager. Dévoiler le patrimoine agricole français.

Profile Url

Share
Statistics for "GÙN CUISINE (@gun.cuisine)"
Suggested users for Instagram Profile "GÙN CUISINE (@gun.cuisine)"
POTAGER CITY (@potagercity) Instagram Profile Photopotagercity

POTAGER CITY

La Cité Fertile (@la_cite_fertile) Instagram Profile Photola_cite_fertile

La Cité Fertile

Ground Control Gare de Lyon (@groundcontrolparis) Instagram Profile Photogroundcontrolparis

Ground Control Gare de Lyon

17H10, Tailleurs à composer 💫 (@17h10.paris) Instagram Profile Photo17h10.paris

17H10, Tailleurs à composer 💫

La Friche Gourmande (@lafrichegourmande) Instagram Profile Photolafrichegourmande

La Friche Gourmande

La REcyclerie (@larecyclerie) Instagram Profile Photolarecyclerie

La REcyclerie

GÙN CUISINE (@gun.cuisine) Instagram photos and videos

List of Instagram medias taken by GÙN CUISINE (@gun.cuisine)

 Instagram Image by GÙN CUISINE (@gun.cuisine) with caption : "21.04.2019⁣
1️⃣4️⃣3️⃣ Cadenet. ⁣
Nadia Sammut propose une cuisine libre. C’est une cuisine qui s’affranchit de certaines" at Cadenet - 2052858911494540405
Cadenet ReportShareDownload015

21.04.2019⁣ 1️⃣4️⃣3️⃣ Cadenet. ⁣ Nadia Sammut propose une cuisine libre. C’est une cuisine qui s’affranchit de certaines pratiques devenues, de nos jours, des références. L’agriculteur est reconsidéré, la saisonnalité est respectée et la créativité est encouragée. La jeune cheffe n’accorde pas beaucoup de crédit aux regards malveillants. ⁣ ⁣ Exemple, lors du repas de Pâques, l’agneau est travaillé dans sa totalité. Plutôt que de traiter plusieurs carrés de côtes provenant de multiples animaux, elle décide de proposer à chaque client les différents morceaux du même agneau. Culotté et original. ⁣

 Instagram Image by GÙN CUISINE (@gun.cuisine) with caption : "18.04.2019⁣
1️⃣4️⃣2️⃣ Cadenet. ⁣
Nadia Sammut ne cherche pas à atteindre l’autonomie. Son objectif est clair. Elle veut " at Cadenet - 2050706943170988079
Cadenet ReportShareDownload146

18.04.2019⁣ 1️⃣4️⃣2️⃣ Cadenet. ⁣ Nadia Sammut ne cherche pas à atteindre l’autonomie. Son objectif est clair. Elle veut travailler des produits de son jardin mais poursuivre la collaboration avec des producteurs. ⁣ ⁣ Ces agriculteurs font face à une difficulté commune : l’impossible livraison de leur marchandise. Ils manquent de temps et de moyens. À la Fenière, depuis un mois, ils ont donc décidé de faire une tournée tous les mercredi afin de récupérer toutes les commandes. C’est osé. Cela suppose un fonctionnement différent des cuisines, l’achat d’un camion, un salarié supplémentaire... Qu’importe, les produits récupérés sont formidables.

 Instagram Image by GÙN CUISINE (@gun.cuisine) with caption : "18.04.2019⁣
1️⃣4️⃣1️⃣ Cadenet. ⁣
Entrer à l’Auberge la Fenière, c’est découvrir un environnement réconfortant, autant po" at Cadenet - 2050256257413255075
Cadenet ReportShareDownload037

18.04.2019⁣ 1️⃣4️⃣1️⃣ Cadenet. ⁣ Entrer à l’Auberge la Fenière, c’est découvrir un environnement réconfortant, autant pour les clients que pour les cuisiniers. Chacun a son rôle à jouer dans l’écosystème de Nadia Sammut. Dans une atmosphère familiale, tout le monde trouve sa place, même les graines. ⁣ ⁣ Celles de Pascal Poot sont encore dans la pépinière et patientent jusqu’aux Saints de Glace. C’est indispensable. À la Fenière, il n’y a pas de serre. Il faut donc être certain que les plants ne flancheront pas. La roquette sauvage, elle, résiste. Elle est en fleurs. Il faut connaître les recoins du jardin pour les apprécier.

 Instagram Image by GÙN CUISINE (@gun.cuisine) with caption : "18.04.2019⁣
1️⃣4️⃣0️⃣ Cadenet. ⁣
À l’Auberge la Fenière, le potager est encore en friche. Cela n’empêche pas @nadiasammu" at Cadenet - 2049918715950113629
Cadenet ReportShareDownload038

18.04.2019⁣ 1️⃣4️⃣0️⃣ Cadenet. ⁣ À l’Auberge la Fenière, le potager est encore en friche. Cela n’empêche pas @nadiasammut de garnir ses assiettes de quelques fleurs et herbes récoltées le matin même dans le jardin. ⁣ ⁣ Quelques aromatiques ont survécu à l’hiver du Luberon. D’autres végétaux sont montés en fleurs. Les fruitiers se parent de leur robe fleurie. Il y a des amandiers, des cerisiers, des merisiers... Avant le service, des boutons floraux sont récoltés pour finir, quelques heures plus tard, sur les assiettes. Le circuit est court, très court, environ 38 pas.

 Instagram Image by GÙN CUISINE (@gun.cuisine) with caption : "10.04.2019⁣
1️⃣3️⃣9️⃣ Le Beausset.⁣
Dans les serres, Bruno doit surveiller et contrôler les ravageurs. Les plants de tom" at Le Beausset - 2049209189030441012
Le Beausset ReportShareDownload032

10.04.2019⁣ 1️⃣3️⃣9️⃣ Le Beausset.⁣ Dans les serres, Bruno doit surveiller et contrôler les ravageurs. Les plants de tomates sont des êtres fragiles. La larve de la Tuta absoluta est dévastatrice. Il y a deux ans, toute la production de Bruno a été dévastée par cet organisme.⁣ ⁣ Qu’il est difficile de perdre des mois d’un travail acharné... Et pourtant, Bruno ne s’avoue jamais vaincu. Malgré ce revers, il poursuit son aventure. Récemment, il a créé différentes variétés en référence aux communes de la région : Bandol Blues, Beaussétanne ou encore la Sanary !

 Instagram Image by GÙN CUISINE (@gun.cuisine) with caption : "10.04.2019⁣
1️⃣3️⃣8️⃣ Le Beausset.⁣
Bruno Fournier a soixante-dix ans. C’est le président de l’Association International" at Le Beausset - 2048482377191284667
Le Beausset ReportShareDownload046

10.04.2019⁣ 1️⃣3️⃣8️⃣ Le Beausset.⁣ Bruno Fournier a soixante-dix ans. C’est le président de l’Association Internationale de Tomatophilie. Malgré ses genoux fragiles, il garde toute l’audace de sa jeunesse et passe ses journées dans son potager. C’est lui qui fournit bon nombre de plants des maraîchers reconnus : Jean-Baptiste Anfosso, Pierre Gayet, Bruno Cayron... ⁣ ⁣ Son défi actuel : greffer plusieurs variétés de tomates sur un même porte-greffe. Son défi passé : recenser toutes les variétés de tomates qui existent dans le monde. Près de 36 000 tomates plus tard, il réussit à faire planter Excel. Décidément, il plante tout...

 Instagram Image by GÙN CUISINE (@gun.cuisine) with caption : "10.04.2019⁣
1️⃣3️⃣7️⃣ Le Beausset.⁣
Impossible à trouver. La serre de Bruno Fournier est trop bien cachée. Il faut dire " at Le Beausset - 2047732341910166325
Le Beausset ReportShareDownload047

10.04.2019⁣ 1️⃣3️⃣7️⃣ Le Beausset.⁣ Impossible à trouver. La serre de Bruno Fournier est trop bien cachée. Il faut dire qu’elle abrite des trésors. Grâce à une grainothèque richement fournie, les semences qui poussent ici sont de petits bijoux. Elles viennent des quatre coins du monde et se retrouvent sous cette petite serre varoise. ⁣ ⁣ Des physalis, il y en a quarante-cinq espèces. Des poires de terre, dix espèces. Des concombres, trente-cinq espèces. Des tomates, près de six cents... Vous comprenez ? Quoi que vous cherchiez, vous le trouvez ici, au Beausset.

 Instagram Image by GÙN CUISINE (@gun.cuisine) with caption : "06.04.2019⁣
1️⃣3️⃣6️⃣ Menton.⁣
Tous les matins, dès huit heures, Yamil, le cuisinier responsable des fleurs et des herbe" at Menton, France - 2043600640363649596

06.04.2019⁣ 1️⃣3️⃣6️⃣ Menton.⁣ Tous les matins, dès huit heures, Yamil, le cuisinier responsable des fleurs et des herbes aromatiques, arrive dans le potager. Avec son sécateur et ses boîtes, il s’enfonce dans le jardin.⁣ ⁣ Fleurs de bourrache, de sauge ananas, de coriandre ou de souci, il ne rate rien. Idem pour les herbes, dent-de-lion, roquette, pimprenelle, achillée... Toutes se retrouveront dans son escarcelle. Oui, escarcelle. ⁣ ⁣ Ensuite, il descend dans les cuisines, enfile sa veste et sa toque puis nettoie ses cueillettes. Le midi même, il met à disposition, au passe-plats, ses trouvailles. Et, rebelote !

05.04.2019⁣ 1️⃣3️⃣5️⃣ Menton.⁣ D’abord, il y a Mauro Colagreco. Comme un taureau dans l’arène, il est vif. Ensuite, suivent Florencia Montes et Antonio Buono, les bras gauche et droit du chef. Ils veillent au grain. Rien ne sort des cuisines sans un regard qui scrute l’assiette. ⁣ ⁣ C’est simple, depuis 2013, tout est consigné. Jamais un client habitué qui se présente au Mirazur n’a la même assiette, jamais. Cela fait six ans que l’équipe retient les choix des clients. Avant chaque service, il faut fouiller les archives et élaborer un menu sur mesure. Au Mirazur, on a affaire à des tailleurs, des tailleurs culinaires !

04.04.2019⁣ 1️⃣3️⃣3️⃣ Menton.⁣ Dans les cuisines du Mirazur, les fèves sont travaillées avec une attention particulière. Elles ont été ramassées le matin même. Autant vous dire que ce sont de belles bêtes. Certaines frôlent le triple décimètre. ⁣ ⁣ Pour les cuisiniers, ce n’est pas une surprise de les voir livrer. Régulièrement Mauro Colagreco accompagne les responsables du potager dans leurs tâches quotidiennes. De plus, les chefs et les jardiniers se tiennent constamment au courant par messages interposés. Les commandes sont passées selon les disponibilités et les assiettes élaborées selon les légumes reçus. C’est carré.

 Instagram Image by GÙN CUISINE (@gun.cuisine) with caption : "04.04.2019⁣
1️⃣3️⃣2️⃣ Menton.⁣
Avec les 800 mètres carrés de surface cultivable, les jardiniers ne peuvent pas prétendre" at Menton, France - 2038999245001622215

04.04.2019⁣ 1️⃣3️⃣2️⃣ Menton.⁣ Avec les 800 mètres carrés de surface cultivable, les jardiniers ne peuvent pas prétendre fournir tout les légumes du Mirazur. Leur bonne volonté et leur labeur ne suffisent pas. Toutefois, les projets ne manquent pas. ⁣ ⁣ Trois terrains sont récemment venus agrandir les capacités de production. C’est de la folie. Les objectifs sont géants. Bientôt, une forêt comestible fournira les fruits du restaurant. Également, de nouveaux locataires à sabots viendront compléter l’écosystème. Le ciel comme limite... ⁣

03.04.2019⁣ 1️⃣3️⃣1️⃣ Menton.⁣ Dès sept heures du matin, après un maté bien chaud et au son de la bossa nova brésilienne, les deux frères Di Gregorio s’engagent dans une course contre-la-montre. Ils doivent fournir, trois heures plus tard, les produits ultra frais dans les cuisines du trois étoiles. ⁣ ⁣ Ils ne sont jamais seuls. Toutes les semaines, ils voient débarquer un cuisinier ainsi qu’un personnel de la salle qui les aident cinq jours durant. Bien souvent, le chef Mauro Colagreco les accompagne également. L’implication est totale, tout le monde s’investit dans le potager !

 Instagram Image by GÙN CUISINE (@gun.cuisine) with caption : "03.04.2019⁣
1️⃣3️⃣0️⃣ Menton. ⁣
Dans le jardin de l’ancienne villégiature dévastée du roi Albert 1er de Belgique, les ja" at Menton, France - 2037835928321369999

03.04.2019⁣ 1️⃣3️⃣0️⃣ Menton. ⁣ Dans le jardin de l’ancienne villégiature dévastée du roi Albert 1er de Belgique, les jardiniers Nahuel et Cochi s’affairent. Sur les anciennes terrasses, dans les fontaines inactives et sous les gloriettes, ils font tout pousser pêle-mêle. Une sorte de désordre organisé. ⁣ ⁣ Le jardin du Mirazur bénéficie d’un microclimat avantageux. À flanc de rocher, il profite de la chaleur accumulée par les pierres en journée. La Méditerranée quelques mètres influe aussi les cultures. Une sorte de carte postale à déguster.

 Instagram Image by GÙN CUISINE (@gun.cuisine) with caption : "31.03.2019⁣
1️⃣2️⃣9️⃣ Le Cannet-des-Maures. ⁣
Dans le laboratoire, les fromages sont bercés par les mythiques riffs de g" at Le Cannet-des-Maures - 2035585904837147939

31.03.2019⁣ 1️⃣2️⃣9️⃣ Le Cannet-des-Maures. ⁣ Dans le laboratoire, les fromages sont bercés par les mythiques riffs de guitare d’AC/DC. Les conditions de transformation n’expliquent pas tout. Observons les molécules... ⁣ ⁣ Les Alpines ont toujours été sélectionnées pour la quantité plutôt que la qualité du lait. Angélique vérifie régulièrement le taux butyreux et le taux protéique du précieux liquide. Le premier a une influence sur la qualité organoleptique des fromages. Le second sur le rendement fromager. Elle produit un fromage au litre. Voilà qui est très raisonnable. Say cheese !

 Instagram Image by GÙN CUISINE (@gun.cuisine) with caption : "31.03.2019⁣
1️⃣2️⃣8️⃣ Le Cannet-des-Maures. Lorsqu’Angélique entre dans la chèvrerie, elle lance un « Comment ça va les " at Le Cannet-des-Maures - 2034942946001680693

31.03.2019⁣ 1️⃣2️⃣8️⃣ Le Cannet-des-Maures. Lorsqu’Angélique entre dans la chèvrerie, elle lance un « Comment ça va les meufs ?! » profondément enthousiaste. Cette énergie témoigne de sa passion. Au sujet de cette éleveuse un brin timbrée, les louanges pleuvent. C’est un puits de connaissances, une sorte de savant fou, finalement. ⁣ ⁣ L’amour qu’elle porte pour ses bêtes est presque palpable. Elle n’hésite pas à battre en brèche certains usages pour offrir aux chèvres les meilleures conditions de vie. Résultat, les fromages qu’elle façonne avec Mathilde et Victor sont appréciés de tous, à leur juste valeur, évidemment.

 Instagram Image by GÙN CUISINE (@gun.cuisine) with caption : "31.03.2019⁣
1️⃣2️⃣7️⃣ Le Cannet-des-Maures.⁣
Six heures du matin, à la chèvrerie de Saint-Roux. Tout visiteur est accuei" at Le Cannet-des-Maures - 2033963281902963838

31.03.2019⁣ 1️⃣2️⃣7️⃣ Le Cannet-des-Maures.⁣ Six heures du matin, à la chèvrerie de Saint-Roux. Tout visiteur est accueilli par Jaya, l’imposant patou à la couleur et la douceur d’une crème. ⁣ ⁣ Une cinquantaine de bêtes se trouve derrière la porte en ferraille, des Alpines. Elles ne sont pas très rustiques contrairement aux Provençales qui les remplaceront progressivement.⁣ ⁣ L’atout des Provençales ? Elles sont moins sensibles au CAEV, une maladie virale et incurable qui touche les articulations, les poumons, les mamelles et tout le système nerveux...

 Instagram Image by GÙN CUISINE (@gun.cuisine) with caption : "30.03.2019⁣
1️⃣2️⃣6️⃣ Le Cannet-des-Maures.⁣
L’objectif de Saint-Roux est bien de devenir autonome. Tous les légumes dev" at Le Cannet-des-Maures - 2030688148249406548

30.03.2019⁣ 1️⃣2️⃣6️⃣ Le Cannet-des-Maures.⁣ L’objectif de Saint-Roux est bien de devenir autonome. Tous les légumes devront provenir des terres rousses. Il pourra s’agir aussi bien de concombres cornus d’Afrique, de courgettes Coucourzelle que de gombos. Et oui, tout pousse ici.⁣ ⁣ Une tuerie, la petite sœur de l’abattoir, est également envisagée. De moindre capacité, elle satisferait tout de même les besoins carnés de La Table de Saint-Roux. Les projets ne manquent pas, un perdu, c’est dix de retrouvés !⁣

 Instagram Image by GÙN CUISINE (@gun.cuisine) with caption : "30.03.2019⁣
1️⃣2️⃣5️⃣ Le Cannet-des-Maures.⁣
Guillaume Rigaudias est aux manettes de La Table de Saint-Roux. Avec son fl" at Le Cannet-des-Maures - 2030367270320144944

30.03.2019⁣ 1️⃣2️⃣5️⃣ Le Cannet-des-Maures.⁣ Guillaume Rigaudias est aux manettes de La Table de Saint-Roux. Avec son flegme légendaire, il conduit les cuisines dans une ambiance placide. ⁣ ⁣ Les produits ne présentent pas tous la certification biologique. D’abord, Guillaume privilégie les agriculteurs locaux. Évidemment, le potager, lui, est bio. Même les copeaux de bois qui tapissent les allées sont bios. On est sur un haut niveau d’exigence ! Et les Canetois peuvent aussi en profiter car des paniers garnis sont régulièrement mis en vente.